Près de 6,56 millions de Toyota et de Nissan rappelés à cause d’airbags défectueux

Encore des airbags défectueux et cette fois-ci, ceux sont les plus importants constructeurs automobiles nippons qui sont concernés. Toyota et Nissan ont annoncé mercredi le rappel de près de 6,56 millions de voitures dans monde suite à des airbags défectueux. Nissan devrait rappeler 1,56 million de voitures conçues entre 2004 et 2008 et Toyota, 5 millions de modèles construits entre mars 2003 et novembre 2007.

« À la suite des investigations réalisées au Japon, certains types de systèmes de gonflage présentent un risque d’absorption d’humidité pouvant entraîner un déploiement anormal des airbags frontaux conducteur ou passager en cas d’accident », explique Toyota dans un communiqué. En tout cas, il s’agit toujours des mêmes problèmes de défaillances que les constructeurs ont rencontrés avec les produits de la firme japonaise Takata.
Toyota profite de l’occasion pour remplacer le gonfleur de l’airbag frontal par les produits d’une autre société japonaise Daicel.
Le problème toucherait le système de gonflage de Takata qui a déjà provoqué le rappel de 20 millions de voitures dans le monde dont la majorité de se trouver en Amérique du Nord. Honda en avait fait les frais de ces problèmes d’airbags, mais il simple qu’il n’est pas le seul. Les défaillances touchent d’autant plus dans les régions les plus exposées à une humidité.
Takata a souvent été accusé dans sa manière de gérer les crises et son attitude à réagir tardivement chaque problème. Cette attitude a même provoqué le départ de son président.
Les défaillances des airbags ont provoqué plusieurs incidents dont pas moins de cinq accidents mortels, avec quatre aux États-Unis et un en Malaisie. Les explosions des airbags de Takata ont provoqué des projections de plastiques et de métaux sur les passagers.

Laisser un commentaire