Production de pétrole : Les États-Unis passent en tête

Los Angeles, CAQuand on évoque la production du”pétrole” les premières images qui nous viennent à l’esprit, ce sont des dunes de sable dans un pays du Moyen-Orient. Pourtant, selon un rapport de BP sorti le 10 juin, ce sont les États-Unis qui en 2014 deviennent le premier producteur de pétrole, avec 11,644 millions de barils (brut et liquides de gaz naturel). Une première depuis 1975.

La production quotidienne aux États-Unis a augmenté de 1,6 million de barils en 2014, largement plus que celle des autres pays, et elle intervient dans le cadre de la plus forte hausse de la production mondiale de pétrole (+ 1,4 %) enregistrée depuis 2010. C’est dans le domaine de l’exploitation des hydrocarbures de schiste que l’évolution la plus marquante dans l’offre d’énergie s’est effectuée l’an dernier. Depuis le début des années 2000, les Américains ont fait des progrès techniques importants.

L’Arabie Saoudite, qui n’a augmenté sa production “que” de 112.000 barils par jour, passe ainsi à la 2e place, avec une production à 11,505 millions de barils.  A la 3e place, figure la Russie, avec 10,838 millions de barils.

Les États-Unis souhaitent réduire leur dépendance à l’égard du Moyen-Orient où la situation géopolitique est agitée et devenir plus autonomes. Stockée principalement à Cushing dans l’Oklahoma, la quantité d’or noir disponible a atteint un niveau jamais vu depuis 80 ans, souligne le département américain de l’énergie. Ils confirment ainsi leur statut de pays qui détermine l’équilibre entre l’offre et la demande d’or noir.

Crédit photo : Jacqueline Poggi

 

Laisser un commentaire