Éleveur en colère : Hollande a annoncé un plan d’urgence

cattle-784320_640_photo_mufidpwtDeux jours de blocage ont été suffisants pour que le gouvernement réagisse. Pour aider les éleveurs, François Hollande avait annoncé ce mardi matin que le gouvernement présentera un plan d’urgence pour les éleveurs ce mercredi en Conseil des ministres.

Les éleveurs mécontents des prix de la viande ont bloqué plusieurs axes de Normandie depuis lundi dont l’accès à Caen pour demander la venue du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Stéphane Le Foll avait déjà indiqué qu’il recevrait à son ministère les représentants des agriculteurs, mais il est encore en attente du rapport du médiateur des prix de la viande. Le rapport de médiateur est important pour une profession en crise. «Le médiateur devait rendre son rapport demain soir, il le rendra ce soir. On aura à partir de là une discussion pour voir ce qu’il faut faire pour tenir l’objectif» de valorisation des prix de la viande bovine et porcine qui a été établie en juin avait annoncé le ministre sur France 2, ce mardi matin.

Le rapport que le ministre a demandé à pour objectif de connaitre les responsabilités des industriels et de la grande distribution concernant les prix payés aux éleveurs bovins qui n’ont que faiblement augmenté depuis ces dernières malgré le fait qu’il y avait un accord a été conclu entre les professionnels de la filière, le 17 juin dernier. Il est vrai qu’il y avait une augmentation, mais cela n’était pas significatif.

Les éleveurs de porcs ne sont pas non plus gâtés. Ils sont en difficultés depuis plusieurs mois et près de 400 exploitations seraient en bord du dépôt de bilan en Bretagne. «Nous, on connaît les prix à la sortie de nos fermes et les prix aux consommateurs, mais, entre les deux, chaque intermédiaire fait sa marge, sauf l’éleveur», déplore ainsi Samuel Bidert.

crédit photo:

Laisser un commentaire