Forte pression pour faire diminuer le taux du livret A

672px-Paris_Banque_de_france_photo_Kathleen ConklinLe gouverneur de la banque de France tâte le terrain en vue d’une baisse du taux du livret A. Le nouveau taux de placement réglementé sera connu le 15 juillet prochain.

La tension est son comble face aux pressions qui subsiste concernant la rémunération historique du placement de 1%. Pendant la présentation du rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée, Christian Noyer, le gouverneur de la banque de France était très clair: « nous sommes dans une période où la BCE met en place des moyens considérables pour faire redémarrer l’économie et remonter l’inflation. Donc il n’est pas acceptable que l’épargne réglementée soit un obstacle de plus en plus fort à cette évolution. Pour moi, il est hors de question que les taux ne baissent pas au cours de l’année? »

La Caisse des Dépôts qui à l’origine se contentait de travailler en coulisse pour avoir la baisse du taux du Livret A en janvier et qui n’a pas eu gain de cause à l’Élysée est sortie de l’ombre. Face à cela, l’institution doit faire face à une compétitivité de ses prêts au monde HLM qui tend à se dégrader au fur et à mesure que le Livret A se détache des standards de marché.

Ainsi, le gouverneur de la Banque de France pourrait annoncer l’application de la formule de calcul automatique qui, en théorie, fixe la rémunération du Livret A. Ce calcul se baserait sur l’évolution des taux courts ainsi que sur la l’évolution des prix à la consommation. La baisse serait beaucoup plus souple que celle de la formule imposée en janvier. Avec le taux d’inflation actuel, cette baisse pourrait atteindre les 0,75%, peut-être même les 0,5%.

Le gouverneur estime que cette baisse de taux favoriserait la transmission de politique monétaire de la BCE à l’économie vu que le taux du Livret A représente un taux directeur de l’ensemble des livrets d’épargne. Elle agit sur tour les livrets les mieux fournis qui sont les plus appréciés par les populations les plus aisées.

crédit photo: Kathleen Conklin

Laisser un commentaire