PSA : Une “retraite chapeau” pour Robert Peugeot ?

Robert Peusigle peugeot_photo de Sander Toonengeot, s’inscrit dans une grande lignée familiale, ce centralien a fait toute sa carrière chez PSA, et actuellement, âgé de 65 ans, il est à la retraite du groupe et apparemment il profite depuis un an d’une “retraite chapeau” qu’il n’aurait pas du avoir car il est formellement parti avant l’âge requis.

Tout d’abord que dit la loi, les droits à une retraite sur complémentaire, aux termes du code de la Sécurité sociale, sont en effet conditionnés à l’achèvement de la carrière du salarié dans l’entreprise. Les conditions du départ de Robert Peugeot en 2007 sont à ce titre un peu équivoque car il semblerait que Robert Peugeot avait obtenu du comité de rémunération en 2007 un statut “sur mesure”. Son contrat de travail n’a pas été interrompu à son départ, mais seulement suspendu jusqu’à l’âge légal. La famille Peugeot précise qu’il n’y a “aucun problème d’illégalité” dans cette disposition prise en accord avec le comité exécutif et le conseil de surveillance de l’époque”.

Mais les révélations du magazine “Le Point” suffisent a faire réagir le syndicat CGT qui déclare “apparemment, l’avantage d’être actionnaire milliardaire d’un groupe, c’est que l’on peut s’asseoir sur les règles qui valent pour les autres” et penche bien sûr pour une toute autre utilisation de cet argent. Cette révélation survient deux mois après un tollé provoqué par des informations sur une retraite spéciale de près de 300.000 euros par an accordée à l’ancien patron de PSA, Philippe Varin.

Crédit photo : Sander Toonen

 

Laisser un commentaire