Grande parade militaire : Pékin ferme les usines pour dépolluer

Smog Chine_photo de Eric HenryDifficile souvent de concilier activités économiques et pollution, surtout quand il s’agit d’industrie. La Chine est particulièrement confrontée à ce dilemme, à tel point qu’elle doit recourir à des méthodes radicales pour assainir l’atmosphère avant le grand défilé militaire du 3 septembre. Les autorités chinoises ont tout simplement décidé la fermeture temporaire de 10 000 usines.

Le régime veut donner une bonne image et pas question d’avoir un ciel sombre qui rappellerait les problèmes de pollution du pays, il veut un ciel aussi bleu que possible pour accueillir tous les représentants de pays étrangers jeudi prochain. En Chine, on ne lésine pas sur les moyens et les mesures mis en place, la suspension d’une grande partie des chantiers de construction dans et autour de la capitale, et la limitation du trafic routier. Les autorités comptent même disposer des millions de pots de fleurs en ville.

Le secteur principalement visé de cette opération “air propre” est donc le minerai de fer. Les usines d’acier, grandes consommatrices de fer, de six régions autour de Pékin sont à l’arrêt. La pétrochimie, l’une des industries les plus polluantes autour de Pékin, va voir aussi la fermeture de  plusieurs centaines d’usines. L’immobilier, va également vivre une mauvaise semaine puisque plus de 9 000 chantiers seront arrêtés durant cette période. Les économistes redoutent les conséquences de ces mesures dans un contexte d’extrême fébrilité actuelle des marchés financiers chinois.

Crédit photo :  Eric Henry

 

Laisser un commentaire