l’UNEF s’inquiète de la hausse du coût de la vie étudiante

Etudiants_photo touteleurope.euLa rentrée des étudiants va cette année encore, être difficile financièrement, car d’après le premier syndicat étudiant l’UNEF, qui a publié un rapport vendredi 14 août, ils vont être confrontés à une inflation du coût de la vie estimé à 1,1 %. C’est environ quatre fois l’inflation générale, malgré le gel des frais d’inscriptions.

Aujourd’hui, pour financer leurs études, la moitié des étudiants exercent une activité salariale au cours de leur année universitaire. Bien sûr, cela peut avoir un impact sur les résultats, car en moyenne cette situation diminue les temps de révision de 11h par semaine. A noter, qu’un tiers des jeunes ne reçoit pas d’aide financière de sa famille, et un quart d’entre eux seulement, sont boursiers.

Les étudiants sont principalement touchés par la hausse des frais obligatoires comme par exemple EDF (+7 %), sécurité sociale (+0,9 %) ou les prix de la restauration universitaire (1,6 %). Quant aux transports en commun, deuxième poste de dépense, ils sont en hausse de 2,6 % en moyenne pour un abonnement autour de 246 euros par an. Il y a bien sûr des disparités suivant les grandes villes universitaires où les logements augmentent. Paris reste tout de même la ville la plus chère.

Le syndicat l’UNEF réclame, un élargissement du système donnant accès aux bourses, une revalorisation de 5 % de celles-ci, un doublement des aides d’urgence à destination des étudiants autonomes de leurs parents, et l’élargissement de l’encadrement des loyers aux villes étudiantes principales.

Crédit photo : touteleurope.eu

Laisser un commentaire