L’ex-président d’Alcatel-Lucent privée de la moitié de sa prime de départ

Michel Combes; CEO, Alcatel-LucentDaprès les informations que le Monde avait publiées, les primes de départ de Michel-Combes ancien président d’Alcatel-Lucent « seraient presque divisées par deux », suite à la décision du conseil d’administration du groupe télécoms réunies le soir du jeudi 10 septembre.

Le bonus qui devrait être de 13,7 millions d’euros sur trois ans est passé à « environ 7 millions d’euros », selon une source proche.

« Il y a certainement encore à ajuster ces sommes et à consentir un nouvel effort” avait indiqué Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture, ce vendredi : « 50% du chemin était fait », annonce-t-il ensuite.

M. Combes était l’acteur principal dans la collaboration d’Alcatel avec son concurrent Nokia. Il a quitté son poste le 1er septembre dernier pour prendre la tête de Numericable-SFR et prendre la direction des opérations chez Altice. Soumis à la pression des critiques, le conseil d’administration d’Alcatel s’est plié aux recommandations du Haut Comité de gouvernement d’entreprise (HCGE), en charge du respect du code AFEP-Medef.

Le HCGE avait demandé aux dirigeants du groupe de revoir les conditions d’attribution ainsi que le montant des sommes que M. Combes devrait percevoir. Le comité s’était étonné que la prime octroyée à M. Combes était en grande partie versée en actions et qui peut augmenter en cas de hausse de la Bourse.

crédit photo: Alcatel-Lucent

Laisser un commentaire