Une légère baisse de la pauvreté en France

pauvrete-698485_640_photo_StockSnapLe taux de pauvreté a connu une petite baisse en 2013 en France pour atteindre 14%, signifiant une baisse de 0,3 point.

Les personnes les plus aisées ont cependant remarqué une baisse de leur niveau de vie à cause des revenus du patrimoine et l’augmentation des impôts, entrainant « la réduction des inégalités, amorcée en 2012, s’est accentuée en 2013 », selon l’étude « Revenus fiscaux et sociaux » de l’Institut national de la statistique. L’institut avait ensuite ajouté qu’« une baisse de 0,3 % ne peut pas se constater sur le terrain, les pauvres n’ont pas du tout vu leur situation changer ».

Il y a eu également une diminution au niveau de l’intensité de la pauvreté en 2013 avait indiqué l’Insee et ce à cause de la revalorisation des prestations pour les plus modestes. Le niveau de vie médian des 8,6 millions de pauvres a connu une forte hausse pour atteindre le seuil de pauvreté. Le seuil a été fixé à 60% du niveau de vie médian de la population et a été augmenté de 1.000 euros par mois. Environ 65% des foyers vivent encore en dessous du seuil de pauvreté.

La pauvreté a fortement diminué chez les chômeurs et les adultes de moins de 30 ans à causée de la hausse des allocations chômage. Vers la fin de 2013, les chômeurs étaient plus âgés par rapport à la fin de 2012. Ils ont reçu une meilleure indemnisation, puis qu’ils étaient cotisés avant de perdre leurs emplois.

Environ 10% des personnes les plus modestes perçoivent moins de 10.730 euros par an soit +1,1% en euros par rapport à 2012, c’est la première augmentation depuis le début de la crise en 2008. L’augmentation des heures travaillées sur l’année a permis aux actifs de bénéficier d’une hausse de salaire.

Cependant, la pauvreté chez les retraités a connu une petite augmentation en 2013 avec 7,9% contre 7,7% en 2012, à cause de la revalorisation du minimum vieillesse qui a diminué durant cette année.

Le taux de pauvreté des enfants de moins de 18 ans a également diminué à -0,8 point soit 19,6%. Elle est plus importante chez les enfants qui ne vivent qu’avec un seul parent.

crédit photo:StockSnap

Laisser un commentaire