Diesel : la fiscalité avantageuse bientôt supprimée ?

Pixabay // https://pixabay.com/fr/essence-diesel-de-gaz-de-carburant-175122/

Pixabay // https://pixabay.com/fr/essence-diesel-de-gaz-de-carburant-175122/

La fiscalité du Diesel est encore aujourd’hui plus avantageuse que celle de l’essence classique avec un prix à la pompe inférieur de près de 15 centimes le litre, ce qui est loin d’être négligeable. Du coup, par la force des choses, le Diesel est devenu le carburant préféré des Français et plus d’une voiture sur deux du parc automobile français roule au Diesel. Mais avec le scandale Volkswagen les choses risquent de changer.

C’est Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, qui l’a annoncé ce dimanche 4 octobre 2015 sur le plateau de C à Vous sur France 5 : elle estime que la question d’aligner la fiscalité du Diesel sur celle de l’essence se pose désormais. Mais cela risque de poser toutefois des problèmes.

Notamment des problèmes de porte-monnaie pour les ménages français : si l’alignement de la fiscalité était trop abrupt ça pourrait faire un trou dans le budget des ménages qui est déjà assez serré. Du coup la ministre penche pour un alignement progressif qui ne soit pas ressenti comme une hausse d’impôts.

La question sera étudiée lors de la loi des Finances car cela pourrait rapporter gros à l’Etat : le manque à gagner est de 7 milliards d’euros par an à cause du prix du Diesel inférieur à celui de l’essence.

Une somme qui pourrait être en partie réattribuée aux incitations à passer aux véhicules plus propres, notamment les véhicules électriques, dans l’optique de changer radicalement le visage du parc automobile français à terme. D’autant plus que les véhcules électriques semblent bien être l’avenir de l’industrie automobile et que tous les constructeurs, Tesla en tête, s’y collent doucement mais sûrement.

Laisser un commentaire