A Bouchain, une centrale à « cycle combiné gaz » dans le Guinness Book des records

 

bouchain-centraleLe groupe EDF a inauguré, vendredi 17 juin dernier, en présence de Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, et de Steve Bolze, président de General Electric Power, la nouvelle centrale à cycle combiné gaz de Bouchain, dans le nord de la France. A la fois innovante et performante, cette nouvelle installation tend à démontrer toutes les capacités d’une production thermique plus respectueuse de l’environnement, et s’est équipée pour cela d’une toute nouvelle turbine, considérée à ce jour comme la plus puissante au monde. 

L’énergéticien français a inauguré la semaine dernière sa nouvelle centrale électrique à « cycle combiné gaz » (CCG) de Bouchain (Nord), équipée d’une turbine géante conçue par l’américain General Electric, présentée comme la plus puissante sur le marché et installée pour la première fois dans le monde.

Guinness Book des records

Baptisée 9HA, cette turbine a été fabriquée sur le site industriel du groupe américain à Belfort et pèse près de 400 tonnes pour un rendement énergétique inédit de 62 %. Une performance significative au regard des résultats affichés dans ce domaine par les centrales CCG déjà en activité (58 %) et par les centrales à charbon classiques (37 %), et qui aura valu à la centrale de Bouchain une place dans le Guinness Book des records.

Cette unité à cycle combiné, d’une capacité de 605 mégawatts, a nécessité un investissement global de 400 millions d’euros, mais permet aujourd’hui d’alimenter en électricité près de 680.000 foyers. Flexible et réactive, elle répond aux fortes variations de consommation, notamment pendant les jours de grand froid, et respecte des normes en matière d’émissions industrielles très strictes.

Rappelons que la centrale CCG de Bouchain remplace ici l’ancienne centrale à charbon, encore visible sur le site, et mise à l’arrêt par l’électricien français l’an dernier, dans le cadre de la restructuration de son parc thermique en France. De manière générale, les centrales thermiques à CCG font preuve d’une grande efficacité énergétique. Elles produisent de l’électricité en exploitant à la fois la combustion du gaz naturel et la chaleur dégagée par cette combustion (via une turbine à vapeur), et offrent ainsi une production d’électricité plus importante pour le même volume de combustible utilisé.

Performances environnementales optimisées

Comme l’explique Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, « avec la mise en service de cette centrale thermique de nouvelle génération, le groupe affiche sa volonté de recourir aux meilleures technologies disponibles pour accroître l’efficacité énergétique de son parc thermique en France et accompagner la transition énergétique. Cela représente une excellente illustration de notre engagement en faveur de l’innovation dans le cadre de la stratégie CAP 2030 ».

La centrale de Bouchain présente en effet des performances environnementales très prometteuses dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Elle nécessite moins de combustible à rendement égal ou supérieur et permet de réduire de moitié les émissions atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2), de diviser par trois les émissions d’oxydes d’azote (NO2) et de quasiment supprimer les émissions d’oxydes de soufre (SO2) par rapport aux moyens de production au charbon traditionnels.

A ces performances inédites, s’ajoute surtout la capacité de ce nouvel équipement de compléter l’offre du groupe EDF en énergie renouvelable. Sa très grande flexibilité via une montée en puissance de 30 minutes seulement lui permet de se substituer en un temps record à l’absence soudaine de soleil ou de vent et de sécuriser ainsi l’approvisionnement du système énergétique soumis à l’intermittence des renouvelables.

La stratégie CAP 2030 d’EDF, qui vise une augmentation signification des énergies renouvelables de 28 GW à plus de 50 GW dans les quinze prochaines années, prévoit dans le même temps le développement de moyens de production de complément capables de répondre aux manquements des énergies vertes. L’énergéticien a mis en service pour cela depuis 2011 quatre centrales CCG, dont une à Blénod en Meurthe-et-Moselle, deux à Martigues dans les Bouches-du-Rhône, et la nouvelle centrale de Bouchain.

 

Laisser un commentaire