Bruno Le Maire confirme avoir rencontré Trump au mois d’avril

Bruno Le Maire a rencontré Donald Trump
Le ministre de l’Economie et des Finances a confirmé qu’il avait rencontré le locataire de la Maison Blanche en tête-à-tête au mois d’avril. Si il n’a pas révélé la teneur des échanges, Bruno Le Maire a toutefois indiqué que l’entretien d’une trentaine de minutes avait été franc et direct.

Je n’ai aucun commentaire à faire sur la discussion que nous avons eue pendant une trentaine de minutes en tête-à-tête sinon que cette discussion a été cordiale et franche comme on dit.

Interrogé par l’Association de la Presse diplomatique française sur cette rencontre passée entre les gouttes médiatiques, le leader de Bercy a toutefois donné quelques indices sur les grandes lignes directrices de ce “temps fort”.

Les échanges ont notamment porté sur le Vieux continent, dont l’avenir intéresse fortement outre-Atlantique : “Les États-Unis sont hostiles au renforcement de la construction européenne, jouent sur la division entre les États européens, et essaient sans relâche de monter l’Allemagne contre la France et la France contre l’Allemagne”, a-t-il ainsi dégainé, un brin agacé.

Avant de rester évasif sur l’épineux dossier de la taxe Gafa que Washington voit d’un très mauvais oeil. Sur ce point, le ministre a avoué que le débat avait été particulièrement houleux.

Pour information, l’oncle Sam a décidé de ne pas rester statique sur la taxe Gafa en indiquant que l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pourrait être saisie de la problématique. Une hypothèse confirmée mardi 12 mars par Chip Harter, le responsable du Trésor et délégué états-unien pour les discussions fiscales internationales :

Au sein de notre gouvernement, certains étudient si cet impact discriminatoire peut nous donner un droit de (contestation) en vertu des accords commerciaux et traités de l’OMC. Nous pensons que toute la base théorique des taxes sur les services numériques est mal conçue et que le résultat est extrêmement discriminatoire à l’égard des multinationales basées aux Etats-Unis, a ainsi confirmé l’intéressé.

Pour information, le taux d’imposition moyen des multinationales du numérique n’est que de 9% sur le Vieux Continent contre 23% pour les entreprises européennes.

Crédit photo : Wikipédia

Laisser un commentaire