Focus sur les produits plastiques à usage unique interdits entre 2020 et 2023

Interdiction des objets plastiques à usage unique
Alors que les
assiettes, les gobelets, verres et autres coton-tiges ont disparu de la vente dans l’Hexagone depuis le 1er janvier, d’autres objets en plastique disparaîtront progressivement sur la période 2020-2023.

Concrètement, les pailles, les couverts jetables, les mouillettes, les piques à steak, les couvercles des gobelets à emporter, les confettis en plastique, les emballages en plastique (pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg), les pots à glace, les saladiers et les boîtes en polystyrène vont rejoindre cette liste noire gouvernementale.

Toutefois, plusieurs exemptions subsisteront encore jusqu’au 3 juillet 2021. Ce sera notamment le cas pour les couverts utilisés dans les prisons, les établissements de santé, ainsi que les transports aérien, ferroviaire et maritime, rappelle le Journal de l’Economie.

Le média précise également que “les commerçants devront accepter les dispositifs de vrac à compter 2021. Les consommateurs pourront (ainsi) apporter leurs propres contenants, l’objectif étant de limiter le suremballage plastique autour des produits”.

Les interdiction en 2022 :

  • Sachets de thé et jouets en restauration rapide
  • Distribution de bouteilles d’eau en plastique dans les entreprises
  • Les établissements publics devront opter pour des fontaines à eau

Une interdiction en 2023 :

  • La vaisselle jetable dans les fast-foods sera “persona non grata”

Laisser un commentaire