Les chiffres du chômage en Allemagne sont meilleurs que prévu

L’Agence fédérale allemande pour l’emploi a indiqué que le nombre de chômeurs dans le pays a diminué de 37 000 en décembre, en données corrigées des variations saisonnières, malgré un durcissement des restrictions en matière de fermeture.

Les analystes s’attendaient à une augmentation du chômage.

« L’apparente résilience de l’économie allemande à la fin de 2020 est de bon augure pour la nouvelle année », a déclaré Holger Schmieding, économiste en chef de la banque Berenberg basée à Hambourg. « Malgré un revers probable au début de l’année, nous attendons un fort rebond à partir d’avril au plus tard ».

Les économistes estiment qu’un programme de travail à temps partiel soutenu par l’État et conçu pour protéger les emplois, auquel environ 666 000 personnes ont été placées en décembre, a fait augmenter le nombre d’emplois.

Les chiffres officiels montrent que le chômage en Allemagne a diminué de 37 000 à 2,776 millions en décembre 2020, après une baisse révisée de 40 000 le mois précédent et par rapport aux attentes du marché d’une augmentation de 10 000.

Cela équivaut à un taux de chômage de 6,1 %, contre 6,4 % en juin 2020.

Associée à une hausse des ventes au détail en Allemagne en novembre, la baisse inattendue du nombre de chômeurs a suscité l’optimisme quant au fait que certains secteurs de la plus grande économie européenne ont bien résisté aux effets du coronavirus de manière inattendue.

Parallèlement, le taux de chômage en Irlande, qui a chuté à 20,4 % en décembre lorsque les restrictions en matière de santé publique ont été assouplies pendant plusieurs semaines, contre 21 % le mois précédent, a indiqué mercredi (6 janvier).

Cependant, des restrictions strictes en rapport la pandémie de la Covid, telles que la fermeture de restaurants et l’interdiction des visites à domicile, ont été réimposées fin décembre jusqu’à au moins la fin janvier suite à une recrudescence des infections.

En excluant les personnes bénéficiant de l’allocation d’urgence en cas de pandémie de chômage, 7,2 % de la population active était enregistrée au chômage en décembre, soit une baisse par rapport au chiffre révisé de 7,3 % du mois précédent, selon l’Office central des statistiques d’Irlande.

Les derniers chiffres pour la France suggèrent que le chômage y sera d’environ 9% pour le début de l’année. Le taux de chômage du Royaume-Uni reste aux alentours de 4,9 % selon les chiffres de l’ONS, mais les variations de méthodologie sur la façon dont le chômage est enregistré peuvent fausser les comparaisons des statistiques. Selon le site web de Trading Economics, le chômage au Royaume-Uni pourrait atteindre 5,5 % d’ici la fin février.

Laisser un commentaire