La France refuse de ratifier l’accord commercial avec le Mercosur sous sa forme actuelle

La France déclare qu’elle ne ratifiera pas l’accord commercial entre l’Union européenne et le bloc du Mercosur « dans sa forme actuelle ».

La France ne ratifiera pas le projet d’accord commercial entre l’Union européenne et le bloc Mercosur « dans sa forme actuelle », a déclaré jeudi à l’AFP le ministre du Commerce Franck Riester.

Le gouvernement veut des garanties sur la protection de l’environnement et sur les normes sanitaires des membres du Mercosur, l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, avant d’approuver l’accord qui a été convenu en principe en 2019 après deux décennies de négociations, a-t-il dit.

« Nous ne nous satisferons pas d’une déclaration politique sur les engagements environnementaux des quatre pays concernés », a déclaré M. Riester après une réunion d’une commission française sur le commerce qui comprend des députés, des fonctionnaires, des ONG, des parlementaires et des chefs d’entreprise.

Le projet d’accord de l’UE avec le bloc commercial sud-américain créerait une zone de libre-échange de plus de 750 millions de personnes.

Mais le processus de ratification est au point mort parmi les 27 membres de l’UE, en particulier la France et l’Allemagne, notamment en raison des inquiétudes suscitées par le manque d’engagement perçu du Brésil à l’égard de la protection de la forêt amazonienne.

Un rapport commandé par le gouvernement français l’année dernière a révélé que l’accord alimenterait une augmentation de la production de bœuf sud-américaine et entraînerait une hausse de 25 % de la déforestation.

Le Brésil a déclaré que ce rapport était la preuve des « intérêts protectionnistes » de la France.

Laisser un commentaire