L’activité des entreprises françaises à son plus bas niveau depuis trois mois en février (PMI)

L’activité des entreprises françaises a atteint en février son niveau le plus bas depuis trois mois, mais pas autant qu’on le pensait initialement, car les restrictions COVID-19 pèsent sur le secteur dominant des services, a montré une enquête mensuelle mercredi.

Le compilateur de données IHS Markit a déclaré que son indice des directeurs d’achat a chuté le mois dernier à 47,0 contre 47,7 en janvier, ce qui est mieux qu’une première lecture de 45,2 et éloigne l’indice du seuil de 50 points divisant une expansion de l’activité d’une contraction.

Le sous-indice PMI d‘IHS Markit pour le secteur des services est passé de 47,3 à 45,6, soit un résultat meilleur que le chiffre initial de 43,6.

De nombreux chefs d’entreprise craignant un nouveau blocage, le mois dernier en raison de la hausse des cas de coronavirus, les deux indices sont tombés au niveau le plus bas depuis novembre, lorsque la France a été placée sous un second blocage pour contenir l’épidémie.

“Les données de février de l’indice PMI ont montré que le secteur privé français a continué à subir le ralentissement dû aux coronavirus tout au long de l’hiver”, a déclaré Eliot Kerr, économiste à l’IHS.

“Une fois de plus, la faiblesse s’est concentrée sur les services, où les entreprises sont les plus entravées par les restrictions liées à la pandémie, certaines entreprises restant temporairement fermées”, a ajouté M. Kerr.

Alors que la France a jusqu’à présent été épargnée par un troisième blocage national, le gouvernement envisage de plus en plus des restrictions ciblées dans les régions où le nombre de cas augmente particulièrement vite.

Laisser un commentaire