L’Inde va construire six réacteurs nucléaires avec l’aide d’EDF

La multinationale française de l’énergie EDF a soumis son offre d’assistance pour la construction de six réacteurs nucléaires dans la province indienne de Maharashtra.

L’offre technico-commerciale française a été soumise à la Nuclear Power Corporation of India Limited (NPCIL) et prévoit qu’EDF fournisse au producteur d’électricité nucléaire indien des études d’ingénierie et des équipements pour la construction de la centrale nucléaire de Jaitapur.

Une fois achevée, la centrale nucléaire de Jaitapur, d’une puissance de 9,6 GWe, serait la plus puissante au monde, produirait jusqu’à 75TWh par an et couvrirait la consommation annuelle de 70 millions de foyers indiens tout en évitant l’émission de 80 millions de tonnes de CO2 par an.

Ce développement fait suite à la signature par les gouvernements indien et français, le 10 mars 2018, de l’accord Industrial Way Forward pour permettre la coopération entre les deux pays et ainsi améliorer le secteur de l’énergie et les économies grâce au partage des connaissances et des technologies.

Des discussions entre EDF, les partenaires et la NPCIL auront bientôt lieu permettant le développement et la signature d’un accord-cadre contraignant.

L’offre soumise par EDF comprend :

  • Une configuration technique détaillée des réacteurs,
  • Les conditions commerciales complètes associées pour la fourniture d’études d’ingénierie et d’équipements pour six réacteurs nucléaires.

EDF s’associera à Framatome et GE Steam Power pour fournir les études d’ingénierie et les équipements nécessaires aux centrales nucléaires. EDF fournira également des services de formation pour l’exploitation et la maintenance des réacteurs nucléaires tandis que NPCIL sera responsable de la construction et de la mise en service de chacune des six unités.

EDF s’associe à l’Institut international de l’énergie nucléaire et à l’Institut technologique Veermata Jijabai pour établir un centre d’excellence en Inde visant à former des ingénieurs et des techniciens pour le projet.

En tant que propriétaire et futur exploitant de la centrale, la NPCIL sera également chargée d’obtenir tous les permis et autorisations nécessaires en Inde, y compris la certification de la technologie nucléaire par l’autorité de sûreté indienne.

Le projet créera environ 25 000 emplois locaux pendant la phase de construction et des dizaines de milliers d’emplois indirects et induits. En outre, l’exploitation des six réacteurs nucléaires permettra de créer environ 2 700 emplois permanents. Ce projet s’inscrit dans le cadre des initiatives “Make in India” et “Skill India”, qui visent à créer davantage d’emplois en Inde grâce à la participation d’entreprises industrielles et technologiques locales au développement de projets.

 

Laisser un commentaire