Réouverture : les terrasses des cafés sont-elles sûres ?

Les Italiens le font depuis le mois d’avril, les Grecs ont commencé lundi – et la France devrait bientôt suivre le mouvement, permettant aux terrasses des cafés, bars et restaurants du pays de rouvrir pour la première fois depuis l’automne.

La réouverture des terrasses extérieures est fixée au 19 mai, et le 9 juin sera la date de réouverture des espaces intérieurs de restauration et de consommation, si la situation sanitaire le permet.

Une étude Harris Interactive pour Coca-Cola European Partners, publiée le 7 mai, révèle que 68 % des Français se réjouissent déjà de prendre leur premier verre en terrasse avec leurs amis.

Des conditions strictes resteront en place. Seules les terrasses extérieures seront ouvertes, les tables seront limitées à six personnes et le couvre-feu français restera en vigueur, bien qu’il soit déplacé de 19h à 21h à partir du 19 mai.

Mais le virus Covid-19 continue de sévir en France et, bien que les chiffres soient en baisse, 21 712 nouveaux cas et 219 décès ont été signalés le 6 mai. Dans quelle mesure est-il prudent de reprendre les activités en plein air ?

Plus de sécurité à l’extérieur

« Le message principal reste que (les terrasses extérieures) sont beaucoup moins risquées que les espaces intérieurs mal ventilés », a déclaré à l’AFP l’épidémiologiste Antoine Flahault, qui estime que le risque d’infection est 18 à 20 fois moins élevé à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Près de 18 mois après le début de la pandémie, les experts s’accordent à dire que le Covid-19 se transmet en grande partie par les aérosols, de minuscules gouttelettes d’haleine et de salive qui flottent dans l’air.

Elles sont produites « par les personnes infectées qui respirent, parlent, crient ou chantent », a déclaré M. Flahault, directeur de l’Institut de santé mondiale de l’Université de Genève.

« Dans un espace mal ventilé, un nuage d’aérosols peut rester en suspension pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures, avant de se dissiper. « Mais sur la terrasse, il se dissipe rapidement dans l’atmosphère », a-t-il ajouté, en le comparant à la fumée de cigarette.

Selon l’étude Harris, publiée par le site d’information 20 Minutes, les jeunes Français sont les plus enclins à profiter des cafés avec leurs amis. Au total, 45 % des 18-24 ans interrogés ont déclaré vouloir profiter au maximum de la réouverture prévue des bars et des restaurants.

Plus de la moitié d’entre eux (52 %) ont déclaré qu’ils sortiraient en famille, et 36 % veulent se retrouver entre amis, selon le sondage. Seuls 5 % ont déclaré vouloir prendre un verre avec des collègues de travail.

Les risques demeurent

Babak Javid, expert en maladies infectieuses à l’Université de Californie à San Francisco, a appelé à la prudence : « Les bars, même les terrasses extérieures, sont potentiellement problématiques, et ce parce que ces environnements sont associés à des discours forts, à des personnes proches les unes des autres et, par définition, ne portant pas de masques. »

Mais il ajoute : « Cela dit, le fait d’être à l’extérieur réduit considérablement les risques de transmission par rapport à l’intérieur. »

À l’intérieur, les aérosols restent dangereux pour ceux qui se trouvent à proximité d’une personne infectée, car les germes peuvent être inhalés avant qu’ils aient la possibilité de se dissiper.

Julian Tang, spécialiste des virus respiratoires à l’université britannique de Leicester, est d’accord : « Les aérosols constituent le principal danger, surtout ceux produits par la parole et la respiration.

« C’est pourquoi la distance entre les personnes est le facteur le plus important, même à l’extérieur, notamment lorsque vous mangez et buvez et que vous ne pouvez donc pas porter de masque. »

Les vaccins offrent la meilleure protection à long terme, a-t-il ajouté. « La vaccination universelle Covid-19 sera le meilleur moyen de réduire les infections dans cette situation, comme dans toutes les autres situations. »

Laisser un commentaire