Horizons 2020 : le vent et le soleil fournissent de l’électricité aux îles grecques

Sur la paisible île grecque de Tilos, une éolienne ronronne au-dessus d’une mer argentée tandis que des rayons de soleil brûlants frappent une colline tapissée de panneaux solaires.

La petite île d’environ 800 habitants est la première île de la Méditerranée à générer presque toute son électricité à partir de sources renouvelables dans le cadre d’un projet pionnier lancé en 2018.

D’une superficie d’à peine 65 kilomètres carrés, Tilos a été la semaine dernière l’une des trois îles récompensées par des prix de l’UE pour la transition énergétique propre, aux côtés de la danoise Aero et de l’espagnole El Hierro, qui fait partie du groupe des Canaries.

Reliée par un câble électrique sous-marin à Kos, une île voisine plus grande située au sud-est de la mer Égée, Tilos ne manque pas de soleil et de vent.

Elle est indépendante à 100 % sur le plan énergétique pendant la majeure partie de l’année, même si ce taux tombe à 70 % pendant l’été en raison des besoins énergétiques plus élevés de la saison touristique, déclare la maire Maria Kamma.

Spyros Aliferis, ingénieur chez Eunice Energy, spécialiste grec des énergies renouvelables, déclare que Tilos dispose de la première centrale hybride du pays.

L’île tirait auparavant toute son électricité d’une centrale au diesel située à Kos.

Certains habitants sont enthousiasmés par cette initiative verte, qui bénéficie d’un financement de 11 millions d’euros dans le cadre de l’initiative de compétitivité Horizon 2020 de l’UE, auquel s’ajoutent quatre autres millions provenant d’investisseurs privés grecs.

Laisser un commentaire