Les déchets de vin peuvent désormais être utilisés pour créer du carburant pour voiture de course

La marque pétrolière française TotalEnergies a mis sur le marché un carburant automobile 100 % renouvelable, fabriqué à partir de résidus de vin provenant de l’industrie agricole française, qui permet de réduire les émissions de CO2 d’au moins 65 %.

TotalEnergies, dont le siège est en France, est un vaste groupe énergétique présent dans plus de 130 pays à travers le monde. Produisant et commercialisant des carburants à l’échelle mondiale, l’entreprise est responsable de la création de pétrole et de biocarburants, de gaz naturel et de gaz verts, d’énergies renouvelables et d’électricité.

Le dernier-né de la gamme de carburants de TotalEnergies est un carburant 100 % renouvelable, fabriqué à partir de résidus de l’industrie vinicole, tels que les lies de vin et les marcs de raisin.

Selon l’entreprise, la crise énergétique et environnementale doit être prise en compte dans le développement de nouveaux carburants à haute performance, et c’est exactement ce que fait son dernier développement. Baptisé Excellium Racing 100, ce carburant réduit immédiatement les émissions de CO2 d’une voiture d’au moins 65 %.

“Notre ambition est d’être un acteur majeur de la transition énergétique et de parvenir à des émissions nettes de carbone nulles d’ici 2050, avec la société”, a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de TotalEnergies. ” TotalEnergies accompagne ses clients et partenaires dans leurs évolutions, en appliquant ainsi sa stratégie au sport automobile : carburants liquides durables, électricité, batteries, hybridation, hydrogène… Les biocarburants avancés ont un rôle indéniable à jouer pour aider le secteur des transports à réduire immédiatement ses émissions de CO2. Ce carburant 100% renouvelable, qui sera disponible en compétition automobile dès 2022, en est la parfaite illustration. À l’heure où nous devenons un énergéticien au sens large, le circuit automobile est plus que jamais un laboratoire à ciel ouvert pour TotalEnergies.”

Le carburant sera introduit dès la saison prochaine au Championnat du monde d’endurance de la FIA (WEC), y compris aux 24 heures du Mans 2022, et à l’European Le Mans Series (ELMS).

Pour créer ce carburant, les résidus de l’industrie vinicole sont utilisés pour produire du bioéthanol ou de l’éthanol avancé, puis mélangés à de l’ETBE (Ethyl Tertio Butyl Ether) après une série de processus comprenant la fermentation industrielle, la distillation puis la déshydratation. Tous les matériaux utilisés sont issus de l’économie circulaire.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest a déclaré : “La sensibilisation croissante aux questions sociales et environnementales au cours des dernières années a conduit le monde de la course automobile à se concentrer profondément sur ces questions. Les 24 heures du Mans ont été un terrain de jeu expérimental pour l’innovation depuis la première course en 1923 et ce nouveau développement passionnant est en parfaite continuité avec nos principes fondateurs. Notre partenaire de longue date, TotalEnergies, met son expertise au service du développement de solutions durables. Ce nouveau carburant, entièrement renouvelable, témoigne de notre engagement sans faille en faveur de la RSE. En matière de développement durable, nous continuons à nous montrer à la hauteur, en tenant notre promesse de jouer notre rôle dans la mobilité durable.”

Laisser un commentaire