UE : pas de mise sous tutelle de la Grèce

La crise de la dette grecque est loin d’être terminée. Face aux difficultés du pays à se réformer, l’idée de placer la Grèce sous la tutelle d’un Commissaire européen, doté d’un droit de veto sur les dépenses du pays, avait été suggérée. Mais la réponse du président de l’Eurogroupe et du premier ministre du Luxembourg a été sans appel ce lundi 30 janvier. Il n’y aura pas de Commissaire chargé de la Grèce.

La Grèce peine à se réformer dans un contexte de chaos politique et de manque d’unité nationale. Face à cette incapacité à « remonter » la pente, une proposition de mise sous tutelle a été consignée dans un document de travail préparé par le ministère des Finances allemand. Le projet, remis aux hauts fonctionnaires des pays membres de la zone euro vendredi dernier, a été vivement rejeté par le président de l’Eurogroupe et premier ministre du Luxembourg dimanche 29 janvier à Bruxelles:en fin d’après-midi.« Je suis fermement opposé à cette idée de mettre en place une commission qui aurait pour seule mission (de surveiller) la Grèce. C’est inacceptable », a indiqué Jean-Claude Juncker.

Pour le chancelier autrichien Werner Faymann, la proposition du ministère des finances allemand est « vexante ». De son côté, la Commission Européenne a fait savoir que la nomination d’un Commissaire n’était pas dans sa philosophie et qu’elle estimait être déjà très impliquée dans la gestion du pays. « Rien dans les Traités ne dit que la Commission Européenne peut prendre le contrôle d’un pays », a déclaré une source proche de Jose Manuel Barroso.

Laisser un commentaire