L’Espagne bat ses records de dette publique

Fin 2011, la dette publique de l’Espagne a atteint un record historique avec un taux de 68,5 % de son PIB à rembourser. Une évolution de sept points par rapport à l’an passé, où le montant de sa dette s’évaluait à 61,2 %. Avec pareil taux, la dette espagnole se situe ainsi bien au dessus de la limite de 60 % fixée par le pacte de stabilité européenne.

Si le pays reste cependant en dessous de la moyenne européenne des déficits publics, posée à 87,4 % au troisième semestre 2011, il est bien loin des prévisions faites par son gouvernement, qui estimait pouvoir tenir comme objectif un maintien de la dette sous la barre des 70% avant 2014. L’institut de statistiques européennes Eurostat estime en effet que le chiffre pourrait gonfler jusqu’à 73,8 % avant la fin 2012.

Sur le plan régional, si la dette des municipalités espagnoles tend à légèrement reculer sur un an, représentant actuellement 3,3% du PIB correspondant à 35,4 milliards d’euros, les 17 régions autonomes constituant le pays cumuleraient globalement une dette de 140,1 milliards d’euros, soit 13,1 % du PIB.

Cette dette des régions autonomes restant la première source d’inquiétude des marchés, qui tiennent cette situation comme responsable de l’échec éventuel des mesures du gouvernement pour endiguer la dette. L’administration centrale du pays voyant elle-même sa situation financière creuser son déficit, avec une dette publique représentant plus de la moitié du PIB espagnol , soit 52,1%.

Laisser un commentaire