Au Québec, Walmart s’oppose à la loi sur la francisation des noms

Au Québec, Walmart s’oppose à la loi sur la francisation des noms

Au Québec, l’Office québécois de langue française (OQLF) veut obliger six marques à franciser leur nom, ou du moins à inclure du français dans leur appellation.

Une demande à laquelle Walmart, Best Buy, Costco, Gap, Old Navy et Guess refusent de se soumettre.

Ce différent entre ces six enseignes et l’Office québécois de langue française se réglera à partir de jeudi prochain devant la cour supérieure du Québec.

Au Québec, la Charte sur la langue française oblige une entreprise à porter un nom en français, du moins en partie. Walmart devrait ainsi être renommé « le magasin Walmart » et Best Buy serait appelé « Meilleur Achat ».

Mais les six plaignants rappellent que cette loi n’a jamais été appliqué strictement aux commerces, et ne comprend pas la posture de l’OFQL.

De son côté, l’OQLF vient de lancer une campagne de communication pour le respect de la loi sur l’affichage.

Certains grandes marques américaines se sont pourtant pliées à la charte sur la langue française, comme KFC (Kentucky Fried Chicken), renommé « Poulet Frit Kentucky ».

One thought on “Au Québec, Walmart s’oppose à la loi sur la francisation des noms

  1. Est-ce que vraiment ce genre d’exigence de la part de l’organisme québécois est de nature à assurer la protection du français au Québec? J’en doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.