Crise : les Français délaissent les restaurants

En 2012, la fréquentation des restaurants a connu une baisse de 2% en France, selon le bilan annuel de l’institut The NPD Group.

Les Français taillent de plus en plus dans leurs dépenses. Et les sorties au restaurant sont revues à la baisse.

La fréquentation des restaurants a chuté de 2% en 2012.

Au total, ces établissements ont enregistré une perte de 113 millions de visites en un an.

« Cette tendance est d’autant plus inquiétante que le marché reste en recul par rapport à 2009, une année qui était pourtant déjà touchée par la crise avec une baisse de 1,2% de la fréquentation », explique Christine Tartanson, directrice de la division restauration de The NPD Group.

Tous les secteurs de la restauration sont touchés. Les fast-foods ont subi une baisse de 2% des visites en 2012. La restauration à table a quant à elle perdu 72 millions de visites depuis 2009.

« Les Français rognent sur leurs dépenses par les deux bouts: le plus cher avec les sorties conviviales au restaurant le soir et le moins cher avec les pauses snacking. Ils ne maintiennent plus que les dépenses incompressibles », résume la spécialiste.

Selon Christine Tartanson, la province, qui avait résisté en 2009, est désormais plus affectée que l’Ile-de-France, en particulier les régions fortement touristiques du Sud-est et le Sud-ouest.

La crise économique n’expliquerait pas tout. «Le désamour des Français pour les restaurants est aussi une conséquence directe des scandales alimentaires récents, qui ont entamé la confiance des consommateurs», précise Roland Héguy, président national de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie.

 

Laisser un commentaire