Microsoft devra payer une amende de 561 millions d’euros

Microsoft devra payer une amende de 561 millions d’euros

L’Union Européenne a sanctionné Microsoft. Le groupe américain a écopé d’une amende de 561 millions d’euros pour ne pas avoir respecté ses engagements en matière de choix de navigateurs internet sous Windows 7.

La commission européenne a tranché. Le géant américain devra payer une amende de 561 millions d’euros.

L’UE l’accuse de ne pas avoir respecté ses engagements concernant la diversité de choix des navigateurs internet pour son système d’exploitation Windows 7.

Il s’agit de la première sanction infligée par la Commission à une entreprise pour non-respect de ses engagements. Selon le commissaire européen chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, Microsoft est à l’origine  « d’une infraction très grave ».

En 2009, la Commission européenne avait rendu juridiquement contraignants les engagements de Microsoft. Bruxelles reprochait au géant américain d’inclure systématiquement son propre logiciel, Internet Explorer, à Windows. Un procédé qui biaisait la concurrence entre navigateurs.

La multinationale informatique devait proposer jusqu’en 2014 un écran multichoix permettant aux utilisateurs de télécharger facilement différents navigateurs. Microsoft n’a pas suivi cette exigence. La société américaine a reconnu son «entière responsabilité» et a promis de faire en sorte «d’éviter que cette erreur, ou quoi que ce soit de similaire, se reproduise à l’avenir».

Le montant de l’amende tient compte de la gravité et de la durée de l’infraction mais aussi d’une circonstance atténuante puisque Microsoft a coopéré lors de l’enquête.

Le géant informatique n’en est pas à sa première condamnation. En 2004, Microsoft avait dû payer une amende de 497 millions d’euros. En 2008, la Commission réclamait 860 millions d’euros, toujours pour non-respect des règles de la concurrence.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.