20 000 postes supprimés dans l’armée d’ici 2019

Ce lundi, le Livre blanc de la défense sera remis à François Hollande. Il prévoit une baisse des effectifs de l’armée française de 20 000 postes d’ici 2019.

Après neuf mois de travail, la commission en charge de réviser la stratégie de défense de la France doit remettre le Livre blanc au Président de la République. Plus de 20 000 postes devraient être supprimés dans les armées françaises au cours des six prochaines années, selon les Échos.

Nicolas Sarkozy avait déjà programmé la suppression de 54 000 emplois dans la défense entre 2008 et 2015. Le Livre blanc version Hollande prolongerait la baisse des effectifs.

Selon les informations du quotidien, le Livre blanc prévoit de consacrer 179,2 milliards d’euros hors pensions à la défense, de 2014 à 2019. Les crédits militaires ne baisseront pas par rapport à l’année 2013 afin d’assurer les missions du nouveau Livre : maintenir les composantes sous-marines et aéroportée de la dissuasion nucléaire, protéger le territoire, conserver dans le monde un certain nombre de bases prépositionnées…

L’ex-ministre de la Défense, Gérard Longuet, s’est inquiété de nouvelles suppressions de postes : « Le livre blanc de 2008 avait prévu une diminution de 54.000 en six ans. Ca a été fait. C’est sans doute, de mon point de vue, le maximum qui pouvait être fait si l’on veut que la France garde la capacité d’intervenir en premier comme nous l’avons fait au Mali. »

Le document doit être mis en ligne par la présidence ce lundi, vers midi. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, présentera les grandes orientations aux armées dans l’après-midi.

Laisser un commentaire