Investissements de McDonald’s dans le “made in France”

Pas de doute, 2013 sera une année française chez McDonald’s. Après avoir lancé des nouveaux menus en début d’année, la chaine de fast-food américaine annonce aujourd’hui qu’elle investira 200 millions d’euros en France cette année.

Dans une interview donnée au Parisien/Aujourd’hui en France, Jean-Pierre Petit, le président de la filiale française, annonce aujourd’hui l’investissement de 200 millions d’euros pour cette année : quatre-vingt-dix millions sont prévus pour rénover les points de ventes déjà existants, et les 110 millions restants permettront l’ouverture d’une quarantaine de restaurants supplémentaires.

Pour faire face à cet essor, le groupe prévoit la création de 3000 postes supplémentaires, soit environ 40.000 recrutements sur toute l’année (avec le turn-over) : « ce qui fait de nous le premier recruteur de France », précise Jean-Pierre Petit. D’ailleurs, avec plus de 1,7 millions d’employés, McDonald’s est un des plus gros employeurs du monde.

En 2013 également, McDonald’s avait lancé en janvier un nouveau menu en France, le « casse-croûte », composé d’un sandwich à base de baguette et d’une boisson. Le groupe tenait à élargir son offre, après avoir connu un ralentissement des ventes en France en 2012, qui sont  passées d’une hausse de 7.5% l’année précédente à 0.1% au dernier semestre.

Du reste, la chaîne se tourne depuis plusieurs années vers un McDonald’s « à la française ». Il s’est d’ailleurs engagé à ne vendre que des frites 100% françaises dans ses restaurants d’ici la fin de l’année. La signature d’une centaine de nouveaux contrats pour des partenariats avec les agriculteurs français est ainsi prévue.

Ce n’est pas pour rien que la France est l’objet de soins particuliers : avec 4,19 milliards d’euros de volume d’affaire en 2011, c’est le second meilleur marché mondial de la marque.

Laisser un commentaire