Bourget : du jus de sucre de canne fait voler l’A321 d’Air France

Hier un Airbus A321 d’Air France, alimenté à 10 % au biocarburant, a atterri au Bourget après un vol d’une heure au départ de Toulouse. L’A321 a volé avec du jus de canne à sucre, transformé en biocarburant par Total et l’entreprise américaine Amyris.

Ce biocarburant dispose de performances énergétiques supérieures à celles du kérosène. Sa densité énergétique est plus forte, c’est-à-dire que pour la même distance parcourue, moins de biocarburant est nécessaire.

Ce biocarburant est produit à l’échelle industrielle par Total et Amyris dans une usine au Brésil. Mais son prix élevé freine encore son développement. Il est en effet aujourd’hui deux à trois fois plus cher que le kérosène.

Cependant, les biocarburants restent des alternatives sérieuses pour les compagnies aériennes car leurs dépenses en kérosène sont aussi très lourdes.  Le prix du baril augmente et le trafic aérien aussi. De plus, en Europe les émissions de CO2 sont facturées aux compagnies au travers des crédits carbone.

« Le pétrole représente 30 à 35% de nos coûts. […] Si nous ne sommes pas capables de développer une filière biofuel d’ici à 2015, cela risque de nous coûter très cher », explique Franck Lebel directeur général adjoint Organisation et développement durable à Air France.

Total mise sur une amélioration de la productivité de son usine brésilienne et sur des biocarburants à base de déchets végétaux, comme des épluchures de pommes de terre, de la paille, pour faire baisser les prix des biocarburants.

Laisser un commentaire