Ça plane pour les compagnies low-cost

avion_low_cost_photo_Paolo MargariSelon les chiffres révélés par l’étude de la société Amadeus, spécialisée dans les systèmes de réservation touristique, les capacités de transport des compagnies low-cost ont augmenté de 6,8% au premier semestre 2013. Sur l’ensemble des compagnies, les capacités ont augmentées de 3,9% par rapport à la même période de 2012.

Si les compagnies aériennes low-cost gagnent donc de plus en plus de part de marché, leurs capacités n’évoluent pas de la même manière en fonction de leur emplacement géographique. On apprend ainsi que l’Asie est la région qui affiche le taux de croissance le plus élevée : la progression estimée à 28,7% pour les six premiers mois de 2013, se traduit dans les faits par quelques 129 millions de “sièges départs” supplémentaires.

Le Moyen-Orient et l’Afrique affichent respectivement des hausses de 17,7 et 13,1% (soit 13,5 et 4 millions de sièges).

Arrivé à maturité, le marché low-cost européen n’affiche qu’une progression de 0,8%. Avec un contraste important entre les pays du sud et du nord de l’UE. En effet Madrid (-27%), Athènes (-17%) et Rome (-13%) affichent des capacités globales en baisse alors que la tendance est opposée pour Varsovie (+63%) ou Copenhague (+28%).

Londres reste la capitale mondiale du low-cost avec une capacité de 15 millions de sièges au départ. Soit un chiffre une fois et demi plus élevé qu’à São Paulo, deuxième grande ville du classement d’Amadeus.

Laisser un commentaire