Les taxis européens en grève contre la concurrence des VTC

Taxi_grèveUn mouvement de grève à l’échelle européenne se déroule aujourd’hui chez les chauffeurs de taxi. Mécontents de la concurrence déloyale pratiquée par les compagnies de véhicules de tourisme (VTC), les taxis de Paris et de Londres se mobilisent et en appellent aux pouvoirs publics. 

Dans plusieurs villes européennes, les taxis manifestent aujourd’hui contre les VTC. A Londres, où le mouvement est le plus suivi, les “Black Cab” ont créer un embouteillage géant autour de la grande artère touristique de Trafalgar Square afin de faire pression sur les pouvoirs publics britanniques. Ils dénoncent notamment les pratiques de la société américaine Uber et de son application qui permet d’appeler en quelques secondes le taxi le plus proche depuis un smartphone. Cette société pèserait aujourd’hui plus de 17 milliards de dollars.

De plus, cette application permettrait à n’importe quel individu de s’improviser taxi et d’évaluer le tarif de la course en fonction du temps et de la distance, ce qui revient à utiliser un taximètre, dispositif que seuls les chauffeurs de Black Cab sont autorisées à utiliser.

Ces chauffeurs doivent pour cela passer un examen appelé “The Knowledge”. Comme le souligne dans ce sens Dereck O’Riley directeur de la plus grande école de taxis noirs de Londres,  “le Knowledge est spécifique à Londres. C’est la seule ville au monde à avoir un diplôme aussi complet. Un candidat doit tout connaître dans un rayon de 10 km : l’ensemble des rues et des endroits où veulent se rendre ses clients”.

La situation est à peu près similaire en France où les VTC ont gagné en trois ans près de 25 % du marché du transport de personnes. Sept fédérations de taxis ont donc appelé à la mobilisation contre les propositions de loi formulées par le député PS Thomas Thévenoud, qu’ils jugent insuffisantes.

Le rapport Thévenoud préconise notamment un plus stricte encadrement des VTC, qui ont profité de la pénurie des taxis aux heures de pointe pour se développer, et prévoit d’augmenter le nombre de taxis et d’équiper les chauffeurs de taxis de système de géolocalisation appelé  l’open data. Le rapport prévoit également la mise en place d’une voie réservée aux taxis sur les autoroutes reliant Paris aux aéroport d’Orly et de Roissy Charles-de-Gaulle.

Crédits photo : Oxyman

Laisser un commentaire