La France plaide sa cause au Doha Goals 2014

Doha_goals_3Il fallait savoir lire entre les lignes pour déceler le message caché de François Hollande à travers les propos de Thierry Braillard, son représentant envoyé au Qatar pour la troisième édition du Doha Goals. Ce forum mondial sur le sport organisé par Richard Attias, est dédié cet année à l’impact social du sport et plus largement à son rôle dans le développement économique et social. Une occasion parfaite pour le gouvernement français d’évoquer à demi-mot la future candidature de Paris pour les Jeux olympiques d’été de 2024.

Si François Hollande n’était pas présent physiquement pour la session d’ouverture du Doha Goals ce lundi 3 novembre à l’Aspire Zone de Doha, le secrétaire d’Etat français au sport a bénéficié d’une place de choix pour s’exprimer aux côtés du Premier ministre qatari cheikh Abdallah Ben Nasser Al-Thani.

Dans son discours, Thierry Braillard n’a fait que reprendre les mots de son président sans jamais dévier de la ligne imposée. Faisant l’apologie des biens faits sociétaux et économiques du sport et de la pertinence de telles rencontres pour le développement de la coopération et de la solidarité internationale entre les peuples, le président français via son secrétaire d’Etat, a souhaité rappeler l’investissement de la France dans les domaines sportifs.

La France qui accueille d’ailleurs au moins un grand événement sportif international chaque année d’ici 2018 et qui aimerait bien poursuivre sur sa lancée avec le retour de la flamme olympique sur son territoire. Un message qui n’a jamais été clairement énoncé mais qu’il était impossible de ne pas entrevoir alors même que les premiers résultats d’une étude d’opportunité sur la candidature française devrait paraître ce mardi au siège du CNOSF (Comité national olympique et sportif français) à Paris.

Le secrétaire d’Etat a également évoqué le sport comme « un secteur d’avenir […] générateur de croissance et d’emplois » qui offrait l’opportunité de nombreux partenariats internationaux. « Nous sommes prêts à développer des partenariats avec tous ceux qui, comme vous ici au Qatar, préparent de grands événements sportifs internationaux car au-delà de la performance et de la recherche d’excellence, le sport rapproche les peuples », a-t-il conclu.

Le Doha Goals rassemblera jusqu’au 5 novembre, de nombreuses personnalités politiques, économiques et sportives afin d’aborder et de réfléchir au rôle que doit jouer le sport dans le développement économique et le progrès social au 21ème siècle.

Crédits photo : Doha Goals

Laisser un commentaire