Vivendi : des résultats en hausse grâce à la cession d’actifs

vivendiLa nouvelle stratégie du groupe Vivendi centrée sur les contenus et les médias et qui s’est traduite ces derniers mois par la cession de ses actifs télécoms tels que SFR ou Maroc Telecom, s’avère aujourd’hui payante. Vivendi a en effet fait état le vendredi 14 novembre dernier d’une forte hausse de son résultat net part du groupe sur les neufs premiers mois de l’année.

Comme le détaille Vivendi dans un communiqué, le résultat net a fortement augmenté grâce aux remboursements d’emprunts réalisés ces douze derniers mois. Le résultat net part du groupe s’élevait à 2,75 milliards d’euros fin septembre, soit une augmentation considérable de 95 % par rapport à la même période en 2013. Des résultats satisfaisants qui s’expliquent notamment par la plus-value réalisée lors de la cession de l’opérateur Maroc Telecom et de la vente d’une participation dans la société Beats.

Le résultat opérationnel ajusté s’est élevé à 765 millions d’euros, en hausse de 2,6 % à taux de change et périmètre constants, essentiellement grâce au résultat dégagé par Universal Music. Le groupe Canal+ a vu quant à lui ses résultats soutenus par ses activités à l’international et par la croissance en France de Canalplay, son offre de vidéo à la demande par abonnement qui ne semble pas souffrir jusqu’à présent de l’entrée en jeu du géant américain Netflix.

Pour le troisième trimestre, qui exclut désormais l’opérateur brésilien GVT, sur le point d’être cédé à son tour, Vivendi affiche un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros, en recul de 0,9% tandis que le résultat opérationnel ajusté a progressé de 5 % à 310 millions d’euros. Le résultat net ajusté de la société recentrée sur la musique avec Universal Music Group et la télévision avec Canal+ ressort quant à lui à 189 millions contre 79 millions au troisième trimestre 2013.

Selon ces résultats, le groupe Vivendi devrait poursuivre son plan de transformation au quatrième trimestre pour lequel il n’attend pas de surprise majeur et qui se profile donc dans la lignée du troisième trimestre.

Si Vivendi n’a pas détaillé les prochaines étapes de sa stratégie et n’a pas fourni de prévisions financières annuelles, il a cependant indiqué qu’il finaliserait la cession de l’opérateur mobile SFR le 27 novembre prochain. La vente de l’opérateur brésilien GVT à l’espagnol Telefonica devrait quant à elle être finalisée au deuxième trimestre 2015.

Enfin, Vivendi a également précisé qu’il n’avait pas l’intention de garder ses participations minoritaires dans les télécoms et qu’il examinerait toutes les opportunités de sortie qui se présenteront.

Laisser un commentaire