Les emplois qui n’existeront plus dans 10 ans

photo_internet Gerd Altmann de FreiburgLes nouvelles technologies ont beaucoup révolutionné notre monde, et en même temps notre vie. L’Internet, le numérique, et la robotisation avaient déjà fait souffrir plusieurs emplois entraînant la disparition de la plupart d’entre eux.

Ce sont surtout les vieux métiers qui ont du mal à survivre face à cette mondialisation grandissante si l’on ne cite par exemple que le métier de loueur de vidéo qui commence à disparaître. Si certains métiers ont tendance à disparaître du marché de l’emploi, d’autres types de métiers commencent à émerger. Ainsi, pour vous donner une idée, voici les 10 premiers métiers qui vont complètement disparaître dans 10 ans.

 

Chauffeur de taxi

Les VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) ont beaucoup révolutionné le moyen de transport “individuel”. Les Taxis ne font plus le poids face aux VTC. Les voitures sans chauffeur font également fureur et n’attendent plus que l’autorisation des gouvernements pour se lancer sur le marché. Le métier de chauffeur de taxi risque de disparaître d’ici quelques années. Il en est de même pour les métiers de moniteur d’auto-école. Personne n’envisagerait plus d’apprendre à conduire avec les voitures qui se conduisent toutes seules.

Traducteur

À l’arrivée des traducteurs en ligne, le métier de Traducteur devient de plus en plus menacé. Les logiciels de traductions inondent le web et sont de plus en plus performants et certaines applications sont même gratuites. Les ingénieurs se penchent déjà sur de nouvelles techniques de reconnaissance vocale directe à l’instar de Skype qui propose déjà une interprétation automatisée des conversations électroniques, mais encore en version bêta. Les ingénieurs n’ont qu’à faire quelques petits réglages pour que cette nouvelle technique envahisse notre quotidien. D’après les estimations des chercheurs, cette technique serait accessible d’ici 10 ans au plus. Les traducteurs ont réellement du souci à se faire concernant leur avenir.

Caissière et caissier

Fini les longues queues devant les caisses, puisque des caisses automatiques viendront remplacer les caissiers et les caissières. Ajouté à cela le développement rapide des “drives”, et de la livraison à domicile. Les banques en lignes commencent également à être en effervescence. D’ici quelques années, l’on aurait plus besoin d’un guichetier pour encaisser de l’argent, puisque toutes les transactions se passent sur votre ordinateur et qu’il vous suffit ensuite de trouver un distributeur économique pour retirer l’argent. Ainsi, les métiers de caissières ou des caissiers, guichetiers et agents administratifs risqueront de disparaître d’ici une dizaine d’années.

Secrétaire

C’est l’un des plus vieux métiers qui tend à disparaître peu à peu. Déjà, son nom a changé en assistants ou assistantes de direction, mais en plus, le métier est menacé par l’apparition des agendas électroniques disponibles sur les smartphones, et les logiciels de bureautiques. Aucun dirigeant ne demande plus aujourd’hui à une secrétaire de taper son courrier par une secrétaire. Toute communication se fait désormais par Internet ou par téléphone mobiles.

Livreur

Les camions de livraison ont aussi tendance à disparaître petit à petit. Déjà dans un souci de minimiser la pollution, mais surtout dans la volonté de faire tout encore plus vite et à moindre coût. Les magasins et les grandes distributions sont actuellement en train de tester une nouvelle façon de livraison en utilisant des drones, capables de supporter le poids des marchandises. Alors si vous avez envisagé de devenir chauffeur livreur, sachez que ce métier n’existera plus d’ici 10 ans.

Libraire et disquaire

Ces métiers vont également disparaitre d’ici 10 ans. Les librairies comme les marchands des journaux vont devoir mettre la clé sous la porte, car ils n’arriveront jamais à faire face aux ventes en ligne, de même pour les disquaires, avec l’arrivée des VOD, et de Netflix. La fermeture récente des magasins Virgin en France est un évènement annonciateur de la disparition de ces métiers d’ici quelques années.

Conducteur de métro

Là encore, la technologie dépasse l’homme. Les métros sont de plus en plus automatisés, comme le cas de la ligne 14 à Paris, ou encore celle de Lyon. Le conducteur de métro n’est plus indispensable. Par mesure de sécurité, les conducteurs de train et des tramways pourront encore garder leurs postes.

Plongeurs sous-marins

Le développement de l’énergie renouvelable, comme l’éolienne en mer, obligent les industrielles de fabriquer des robots qui peuvent travailler dans les plus grandes profondeurs marines et ceux mêmes dans l’obscurité sans prendre aucun risque. Les scaphandriers ont déjà ou presque disparu, les plongeurs professionnels devront déjà trouver une autre issue, comme coach de plongée de loisir à l’avenir.

Journalistes

Depuis peu, les journalistes ont été par les reporters amateurs, qui avec leurs smartphones, arrivent à couvrir rapidement un événement en prenant des photos ou des vidéos. Avec les réseaux sociaux, les « journalistes citoyens » concurrencent de plus en plus des journalistes qui envoient des news en un temps réel.  Les robots commencent à remplacer aussi les rédacteurs. C’était le cas lors des dernières départementales durant lesquels le quotidien le Monde avait fait rédiger ses pages par un robot. Il n’est pas le seul, New York Times et le Guardian font également la même chose. Les journalistes ont des soucis à se faire dans un futur proche.
Professeur/ enseignant

Les enseignants ont aussi du souci à se faire, avec l’arrivée des Moocs (massive open online course) qui permettent aux étudiants d’étudier chez eux. C’est aussi une opportunité pour les étudiants des pays en voie de développement d’accéder à une meilleure scolarisation depuis chez eux avec leur Smartphone ou leur PC, et de décrocher un meilleur diplôme. Mais les enseignants ont un léger avantage par rapport aux autres corps de métier, car ils peuvent facilement se convertir en professeurs en ligne, et donner des cours en ligne grâce aux « moocs ».

crédit photo: Gerd Altmann de Freiburg, Deutschland

 

 

Déjà un commentaire sur cet article

  1. Chris dit :

    Bonjour! article intéressant mais trop de fautes !! écrit par un robot? ou alors non relu? C’est dommage car du coup on est quelques uns à rigoler car ça ne fait pas super sérieux

    en voici quelques unes :
    -(…) d’autres types de métiers commencent à immerger.
    Immerger c’est couler. Je pense que vous vouliez dire apparaitre, donc “émerger”?

    paragraphe chauffeur de taxi:
    du pluriel où il n’en faut pas: “font fureurs” et “les métiers de moniteurs d’auto-école”
    et du pluriel manquant : “qui se conduisent tout seul.” = “toutes seules”

    Je m’arrête là mais ça continue le reste de l’article.
    PS je suis traducteur/relecteur et apparemment mon métier a de l’avenir

Laisser un commentaire