Grèce: le parlement approuve la proposition de Tsipras

greece-824970_640_photo_MarabuLe parlement grec a donné son accord pour que le gouvernement d’Alexis Tsipras puisse négocier un nouveau plan d’aide sur la base de propositions de ses promesses de campagne.

L’approbation s’est faite avec 251 voix pour, permettant à Alexis Tsipras de faire une proposition qui intègre les grandes lignes des souhaits des créanciers, faisant renaitre l’espoir qu’un accord puisse être trouvé afin de favoriser le maintien du pays dans la zone euro. Dans la soirée de vendredi, une source européenne avait dévoilé le fait que les trois institutions créancières considéraient la proposition d’Athènes “positive” et constitue ” une base de négociation” pour un troisième plan d’aide au pays d’une valeur de 74 milliards d’euros. Au même moment, le Premier ministre grec Alexis Tsipras se tenait devant le Parlement, demandant aux députés de faire un vote à “haute responsabilité” et à l’autoriser à faire la négociation du plan, en reconnaissant que le gouvernement avait fait “des erreurs”, que le plan était “très éloigné” des promesses de Syriza, mais qu’il était finalement le meilleur possible. Ce sont les concessions du gouvernement qui ont créé plusieurs défections dans les rangs de la gauche vu que huit députés Syriza ont souhaité s’abstenir, deux ont voté contre et sept n’étaient pas présents pendant le vote, dont l’ex-ministre des Finances Yanis Varoufakis.

Cette défiance déchire la majorité parlementaire pour les votes venir pouvant créer des changements dans le gouvernement selon les commentateurs. Le texte a été soutenu par l’opposition socialiste et conservatrice. Les ministres des Finances de la zone euro analyseront la proposition ce samedi lors d’un Eurogroupe, qui pourrait peut-être conduire sur “un accord politique” avant le sommet extraordinaire. Athènes a pris l’engagement d’adopter une grande partie des mesures que les créanciers ont proposé.

crédit photo: marabu

Laisser un commentaire