A qui profite les zones touristiques internationales de Paris ?

Paris_photo de Pascal POGGILa loi Macron va permettre de créer ce que l’on appelle les zones touristiques internationales (ZTI), où le travail dominical va être autorisé. Cela concerne douze quartiers et va considérablement changer la vie économique de la capitale. Les zones concernées ont un mois pour donner leur avis, après quoi le travail dominical sera autorisé, à condition qu’un accord collectif soit signé par les entreprises.

Cette disposition de la loi Macron va permettre aussi au Préfet de Paris d’autoriser l’ouverture de tous les commerces douze dimanches par an contre cinq actuellement. Les estimations indiquent que ce sont plus de 3 000 points de vente qui sont concernés et un potentiel de 8 000 créations d’emplois.

Sans grande surprise, ce sont les grands magasins, qui devraient être les grands bénéficiaires de cette nouvelle disposition. Cinq d’entre eux sont concernés par les futures autorisations, dont le Printemps et les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, la Samaritaine ainsi que le BHV rue de Rivoli. Le commerce alimentaire qui est censé fermer le dimanche, va-lui aussi profiter des nouvelles zones touristiques internationales.

Il va falloir négocier avec les organisations syndicales (opposées à l’ouverture du dimanche), et les commerces qui emploient plus de 11 salariés doivent prévoir des contreparties, en particulier salariales, le dimanche continuant ainsi à ne pas être considéré comme un jour ordinaire.

Crédit photo : Pascal POGGI

Laisser un commentaire