Loi santé: Le Sénat s’en prend à “l’happy hour” pour contrer le “binge drinking”

Happyhours_photo_stuxLes sénateurs veulent limiter la consommation excessive d’alcool chez les jeunes. Le Sénat avait établi mardi, un amendement qui fixe le plafond des prix pendant les opérations de promotion, pendant l’analyse du projet de loi santé de Marisol Touraine.

“Les happy hours” fait partie des pratiques commerciales incitant les jeunes à consommer une quantité importante d’alcool. Lors de ces soirées, l’alcool est à des « tarifs plus avantageux que d’ordinaire et parfois très bas », avait accusé l’auteur de l’amendement qui a été voté pour renforcer la lutte contre les pratiques de “Binge drinking”. L’amendement vient renforcer l’article 4 du texte de loi et propose d’établir un prix de vente planché fixe contre le prix de vente unitaire proposé par l’établissement.

« Je prends acte de ce vote qui témoigne d’un engagement en faveur de la santé publique que j’espère voir se concrétiser par la suite », avait indiqué Marisol Touraine qui était contre l’amendement. « La bonne volonté du gouvernement ou de l’administration n’est pas en cause : nous devons tenir compte du droit européen, des principes de libre concurrence ».

Jean-Baptiste Lemoyne avait quant à lui suggéré de « parler plutôt d’alcoolisation rapide ou d’heures heureuses… »

Crédit photo: stux

Laisser un commentaire