Un homme sexy aura plus de mal à faire carrière qu’un homme moins beau

cc/pixabay/startupstockphotos

cc/pixabay/startupstockphotos

Malgré l’évolution qu’a connu la société au fil des siècles, la psychologie humaine reste assez basique. L’étude menée par la London Business School sur 900 candidats par le professeur Sun Young Lee semble montrer que l’homme beau est encore aujourd’hui considéré une menace par ses supérieurs et ses collègues.

Dans l’inconscient collectif un homme sexy est également intelligent. Par ce seul fait, il devient un ennemi dans le monde du travail. Du coup sa beauté devient un frein à l’embauche ou à l’évolution au sein d’une entreprise.

Un homme sexy sera, d’après l’étude, assigné de préférence à un groupe de travail mené par un leader qui, en cas de succès, récupèrera la plus grosse part de mérite. Ainsi faisant, l’individu en tant que tel n’est pas mis en avant et devient moins dangereux.

Contrairement à l’homme sexy, la femme sexy est au contraire avantagée dans sa carrière par sa plastique. L’étude semble montrer que dans le monde du travail, la femme sexy n’est pas considérée comme ayant de meilleures capacités intellectuelles par rapport à ses collègues. Et sans doute pas par rapport à ses collègues hommes ce qui permet de ne pas la considérer comme une menace.

Au contraire, à capacités égales, il y a de fortes chances que le machisme en vigueur dans le monde du travail l’avantage par rapport à des collègues moins jolies mais tout aussi aptes au même poste.

Selon le professeur Sun Young Lee cette étude démontre que des problèmes de sexisme et de stéréotypes subsistent encore aujourd’hui dans le monde du travail où le machisme est dominant. Les entreprises devraient donc en prendre conscience et prendre des mesures comme, par exemple, laisser les décisions sur qui embaucher et qui promouvoir à des organismes externes.

 

 

Laisser un commentaire