Darty : la Fnac et Conforama enchaînetn les contre-offres

cc/pixabay/DasWortgewand

cc/pixabay/DasWortgewand

Le feuilleton du rachat de Darty semble bien parti pour durer : alors que la Fnac, qui avait entamé les discussions avec Darty pour une fusion fin 2015, semblait bien partie pour la conclure, en mars 2016 tout a été chamboulé. Conforama, et sa maison-mère Steinhoff, on surenchérit mettant en difficulté la Fnac. Les choses se sont toutefois accélérées le 20 avril 2016.

Le 20 avril 2016, à la surprise générale, Steinhoff annonce relever le prix de sa propre offre afin d’attirer plus d’investisseurs et valorise Darty près de 950 millions d’euros. Dans la foulée, le groupe sud-africain déclare avoir acquis 19,5 % de Darty et semblait avoir gagné la partie. Mais le 21 avril 2016 la Fnac a riposté.

Le groupe français annonce dans la matinée relever son offre et dépasser celle de Steinhoff. Darty est alors valorisée 984 millions d’euros. La nouvelle offre de la Fnac améliore l’ancienne autant sur le prix que sur la forme : alors qu’avant la Fnac offrait essentiellement des actions Fnac pour le rachat, désormais son offre est totalement en numéraire, comme celle de Steinhoff. De plus, le spécialiste des biens culturels déclare avoir l’accord de deux fonds d’investissement qui lui accordent 22 % du capital de Darty.

L’avantage de la Fnac acquis le 21 avril 2016 dure peu de temps : quelques heures plus tard Steinhoff relève également son offre et dépasse le cap du milliard d’euros. Le groupe valorise Darty 1,02 milliard d’euros et prendre l’avantage. La Fnac annonce à peine une demi-heure après relever également son offre et proposer un rachat à 1,04 milliard d’euros. Mais Conforama relance quelques heures après la bataille en offrant 1,09 milliard.

Laisser un commentaire