La France renforce son dispositif contre la peste porcine

fièvre porcine France Belgique
Alors qu’au moins un cas de peste porcine a été détecté le mois dernier en Belgique dans un périmètre proche de la frontière française, les autorités hexagonales ont pris en retour des mesures préventives
 afin d’éviter tout risque d’épidémie.

Selon Le Monde, qui relaie l’information, Paris a en conséquence “décidé de suspendre toute activité forestière, en plus de la suspension de la chasse, dans une zone frontalière qui concerne 133 communes dans quatre départements (Ardennes, Meuse, Moselle et Meurthe-et-Moselle). (Sachant) que la mise en place de dispositifs tentant d’empêcher le passage de la frontière par les sangliers belges est (également) à l’étude”.

Mais ce n’est pas tout, poursuit le média, puisque “le ministère de l’Agriculture demande (parallèlement) aux élevages de porcs situés dans cette zone de s’équiper de clôtures électriques. Et à tous les acteurs, transporteurs, chasseurs ou éleveurs d’être vigilants. Par ailleurs, l’ensemble des éleveurs porcins français sont incités à respecter les mesures de biosécurité (inhérentes à ce dossier). Comme le lavage des tenues, par exemple”.

Pour rappel, la peste porcine a sévi pour la première fois sur le Vieux Continent en 2014, plus précisément en Europe de l’Est. Les premiers foyers de la maladie ayant été découverts dans les pays baltes, mais aussi en Pologne, Hongrie et Bulgarie.

Crédit photo : Pixabay

Source : Le Monde

Laisser un commentaire