La vague de départs au sein de la Société Générale se confirme

Société générale suppression d'emplois
Dans l’air depuis le mois de février dernier, l’opération dégraissage de la Société Générale a été confirmée lundi 8 avril par la direction du mastodonte français de la finance. 

La Société généralequi accompagne 31 millions de clients particuliers et entreprises à travers la planète, évoquait début février la possibilité de mettre au régime sec le pôle banque de financement et d’investissement (BFI) (activités de marché, de conseil, ou encore des grandes entreprises) présent dans 40 pays. Et cela, en réduisant les coûts de 500 millions d’euros d’ici 2020. C’est désormais chose faite relaie Le Monde :

“Le groupe a finalement annoncé aux organisations syndicales, dans la soirée du lundi 8 avril, qu’il comptait supprimer quelque 1600 postes dans le monde, dont 750 en France.

Dans les faits, la Société Générale souhaite privilégier “son leadership en dérivés actions et produits structurés”, mais aussi stopper “son activité de matières premières de gré à gré”. Quant à sa filiale de trading pour compte propre, cette dernière va aussi fermer ses portes.

Laisser un commentaire