La France va fournir 100 000 vaccins à la République Tchèque

La République Tchèque recevra 100 000 doses du vaccin contre le coronavirus Pfizer/BioNTech en provenance de France d’ici la mi-mars, a déclaré jeudi le Premier ministre tchèque Andrej Babis à l’agence de presse CTK. Les Tchèques ont été confrontés à une recrudescence des infections ces dernières semaines et ont demandé l’aide de leurs alliés.

Les Tchèques ont lutté contre la résurgence des infections ces dernières semaines et ont cherché à obtenir l’aide de leurs alliés. Le pays a l’un des taux de COVID-19 les plus élevés au monde en termes d’infections et de décès par million de personnes. Le gouvernement de Prague cherche à durcir les mesures de confinement et à accélérer les inoculations afin d’alléger la pression sur les hôpitaux, dont beaucoup fonctionnent presque à pleine capacité.

La France a déclaré qu’elle examinait les demandes de pays durement touchés, comme la République Tchèque, qui souhaitent « emprunter » des doses en mars et les renvoyer en avril par le biais d’un mécanisme européen commun d’achat de vaccins. « La solidarité européenne implique que tous ceux qui le peuvent interviennent », a déclaré à Reuters un responsable de la présidence française.

Touchée par des problèmes d’approvisionnement, la République Tchèque est à la traîne de la moyenne de l’Union européenne en matière de taux de vaccination, selon le site web Our World in Data. Avec une population de 10,7 millions d’habitants, elle a administré 600 000 doses de vaccins, dont 226 780 personnes qui ont reçu les deux vaccins, selon les données du ministère de la Santé. M. Babis a déclaré que ce pays d’Europe centrale tendait la main à d’autres États de l’UE, outre la France, pour obtenir des vaccins.

Les Tchèques ont reçu cette semaine plusieurs milliers de doses du vaccin Moderna d’Israël, qui a dépassé le monde dans ses progrès en matière de vaccination. La Slovaquie voisine, qui a été frappée tout aussi durement par une nouvelle vague d’infections, a également fait appel aux partenaires de l’UE pour les vaccins.

Laisser un commentaire