Le ralentissement des services en France s’atténue en mars malgré les restrictions de COVID (IHS Markit)

Le ralentissement du secteur des services en France s’est atténué en mars malgré le renforcement des restrictions liées au coronavirus, selon une enquête mensuelle publiée mercredi, offrant ainsi un certain répit à l’économie française, deuxième de la zone euro.

Le compilateur de données IHS Markit a déclaré que son indice des directeurs d’achat pour les services a augmenté à 48,2 contre 45,6 en février, ce qui est mieux que la lecture préliminaire de 47,8 et plus proche du seuil de 50 points qui sépare l’expansion de la contraction.

L’indice PMI global d’IHS Markit, qui inclut également les données déjà publiées des secteurs manufacturiers, est passé de 47,0 à 50,0 en février, ce qui est également mieux que les 49,5 initialement annoncés.

Cette amélioration est intervenue alors même que le gouvernement a renforcé les restrictions, d’abord à Paris puis dans tout le pays, face à l’augmentation des nouveaux cas de coronavirus et à la pression exercée sur les hôpitaux.

« Après six mois de contraction, les dernières données PMI indiquent une stabilisation des niveaux d’activité dans le secteur privé français », a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

« La récente réintroduction des mesures de confinement à Paris est un léger revers, mais la résilience du sentiment suggère que les entreprises regardent au-delà du court terme et se préparent à la réouverture plus large de l’économie », a déclaré Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

Laisser un commentaire