Viande de cheval : les plats redistribués aux associations

Les plats cuisinés retirés de la vente, susceptibles de contenir de la viande de cheval, pourront être redistribués aux associations caritatives.

Le Ministre de la consommation, Benoît Hamon, a annoncé que les plats pouvant contenir de la viande de cheval seront donnés aux associations qui le souhaitent. « Une disposition réglementaire prévoit qu’on puisse faire le don de produits qui ont connu un défaut d’étiquetage. Ensuite, c’est aux associations de décider si oui ou non elles acceptent ces dons, » a précisé Benoît Hamon sur RMC.

Le Ministre a également insisté sur le fait que les consommateurs devront toujours être au courant de la nature des plats proposés.

Benoît Hamon a ajouté que les sanctions contre les auteurs de tromperie économique dans l’alimentaire seront renforcées. Dans la mesure où les contrôles seront étendus dans les filières alimentaires, des nouveaux cas de produits frauduleux pourront être découverts.

« Dans le projet de loi consommation que je présenterai en avril, nous allons multiplier par dix le niveau des amendes payées. Mais on réfléchit à une autre solution qui pourrait être de faire payer une pénalité correspondant à 10% du chiffre d’affaires de la société », a-t-il prévenu.

La quantité des produits en question risque d’être importante. Le scandale qui a éclaté au début du mois en Europe, a touché des entreprises comme Picard, Carrefour, ou encore Intermarché. Environ 4,5 millions de produits frauduleux seraient répandus dans une dizaine de pays européens.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire