Coca-Cola, recette inchangée depuis 120 ans : c’est fini !

Coca-Cola l’a annoncé : il va changer la recette de son soda, et supprimer le 4-méthylimidazole (ou 4-MEI), un produit jugé dangereux et cancérigène.

L’affaire n’est pas nouvelle : cet ingrédient avait déjà été diminué en mars 2012 pour les ventes aux États-Unis. En effet, une nouvelle législation en Californie abaissait la dose journalière admissible à  29 microgrammes, alors qu’une canette en contiendrait entre 142 et 146 microgrammes.

Le plus gros risque pour Coca-Cola était de voir apposer sur chacune d’elles la mention :  « Attention, ce produit contient des produits chimiques connus par l’État de Californie pour causer le cancer, des malformations fœtales ou d’autres troubles de la reproduction».

Le 4-MEI est produit lors de la fabrication du colorant caramel E110d, utilisant de l’ammoniaque, ou du sulfite d’ammonium. C’est un cancérigène animal reconnu, touchant le foie, la thyroïde, le sang et les poumons. Cependant, sa toxicité pour l’homme n’a pas encore été prouvée, et les agences de sécurité alimentaire du Canada et d’Europe n’ont pas établi de seuil de consommation.

Pourtant, Coca-Cola a tout de même décidé de modifier complètement sa recette, même pour l’Union Européenne, alors que rien ne l’y obligeait. La firme annonce donc qu’elle a « l’intention d’étendre à tous les pays l’utilisation du caramel au process modifié, afin de simplifier notre chaîne d’approvisionnement, nos systèmes de production et de distribution. La mise en œuvre de cette opération est en cours de développement »

L’ADA a rassuré les consommateurs, même si la recette change, le goût de la boisson restera le même : seuls les processus de coloration du produit vont évoluer. On est rassuré, on ne risque plus que l’obésité.

Laisser un commentaire