L’indonésie : plus de domestiques au Moyen-Orient

Manifestation devant l'ambassade d'Arabie Saoudite_photo de Faith Freedom IndonesiaTrop, c’est trop ! L’Indonésie veut interdire l’émigration de nouveaux domestiques vers 21 pays du Moyen-Orient après le procès et l’exécution de deux domestiques en Arabie Saoudite.

Le 14 avril dernier, une employée de maison d’origine indonésienne “Sitti Zeineb” a été décapitée au sabre à Médina en Arabie Saoudite après un procès inéquitable. Cette exécution fait suite à d’autres mises à mort récentes dans différents pays du Moyen-Orient. L’Indonésie a donc décidé d’établir une liste noire dans laquelle on peut retrouver par exemple l’Égypte, le Qatar, les Émirats Arabes et maintenant l’Arabie Saoudite vers lesquels, il ne sera plus permis d’émigrer. L’interdiction devrait débuter dans trois mois et sera très probablement permanente.

Le ministre indonésien du Travail a indiqué que le gouvernement a le droit d’interdire l’envoi de travailleurs migrants dans certains pays s’il pense que leur travail est dégradant pour les valeurs humaines et la dignité de la nation. Les pays du Moyen-Orient attirent de nombreux employés de maison indonésiens par la perspective de hauts revenus, mais ils sont fréquemment victimes de conditions de travail difficile, d’abus physiques, et même selon certaines ONG d’esclavage. Selon Amnesty International, 60 personnes ont déjà été exécutées en Arabie Saoudite depuis le début de l’année.

L’Indonésie devrait prochainement établir une autre liste noire pour des pays d’Asie-Pacifique, et notamment pour les agences de recrutement.

Crédit photo : Faith Freedom Indonesia

Laisser un commentaire