Vers une TVA plus faible pour les produits bio ?

Etats généraux de l'agriculture
Alors que l’idée d’instaurer une TVA 0% sur les produits bio fait son chemin auprès de la grande distribution, le gouvernement semble lui beaucoup plus mesuré sur la question, assure Le Monde.

Cette polémique trouve sa source dans une interview accordée au Parisien par Michel-Edouard Leclerc au mois de mars. Le PDG du groupe, E. Leclerc, avait alors proposé à Bercy de supprimer la TVA sur les produits de qualité comme le bio, pour les rendre plus accessibles et permettre à la population la plus modeste d’y avoir, elle aussi, accès.”

Le pavé dans la marre lancé, plusieurs personnalités gouvernementales n’ont pas tardé à réagir. Ce fut ainsi le cas du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, particulièrement opposé à la mesure :

“C’est une hérésie fiscale et une hérésie sociale. Qui peut croire qu’une TVA à 0 % ça reviendra chez le producteur ? Personne. Ça reviendra chez le distributeur. Ça n’enrichira pas du tout les agriculteurs, mais ça pourra enrichir le distributeur. Donc, ce n’est pas ça le sujet.

Mais aussi du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, plus tempéré sur ce dossier auprès de CNews :

“Je ne sais pas si c’est M. Leclerc qui est le mieux placé pour parler des prix dans les magasins, parce que lui a tendance surtout à écraser les producteurs. Mais ce que je souhaite, en effet, est que tout ce qui est bon pour l’écologie, le climat et l’environnement soit aidé – parfois pour démarrer des filières [qui] ont besoin d’aides publiques – et surtout moins taxé. Et donc que l’on puisse moduler la fiscalité. 

A suivre…

Article connexe :

Vers une amende de 100 millions d’euros pour le groupe Leclerc ?

Laisser un commentaire