La communication d’influence redistribue ses cartes

strat

Le secteur de la communication est confronté aux nombreux bouleversements entraînés notamment par la convergence numérique. Pour s’adapter les agences nouent des alliances stratégiques et réfléchissent aux nouveaux développements de leur activité. Après la fusion Publicis Omnicom, c’est au tour de WPP, première agence indépendante de communication de se rapprocher des équipes de Richard Attias en prenant 30% de participation au capital de son agence de conseil.

Les origines d’une société d’influence mondiale :

Dans une interview au Figaro, le dirigeant franco-marocain revient brièvement sur son parcours : « Mon métier originel consistait à organiser des événements pour de grandes entreprises, explique Richard Attias. Il a évolué vers le conseil stratégique, la conception, le développement et la mise en œuvre de projets autour de sujets de société, tels que la sécurité alimentaire ou le sport comme levier de progrès économique et social ». Il s’est d’ailleurs particulièrement investi sur le continent africain, où il a organisé le New York Forum Africa et le Doha Goals Forum. Plus récemment il a été chargé de l’organisation du XVème sommet de la Francophonie à Dakar.

A présent explique-t-il au magazine Challenges, il ouvre le capital de sa société pour assurer son développement. Le groupe dirigé par Martin Sorrell détiendra ainsi 30% des parts de Richard Attias & Associates. Le fondateur de l’entreprise précise, il faut « pouvoir nous appuyer sur cette énorme machine qu’est WPP, qui est encore numéro un de la communication alors que la fusion Publicis/Omnicom n’est pas encore effective ».

Les nouveaux métiers de la communication

Aujourd’hui, l’ancien organisateur du Forum de Davos dirige « un champion mondial dans le domaine de la communication stratégique, des conférences internationales et des événements autour d’actions mondiales ». L’homme d’influence évalue son chiffre d’affaires à hauteur de 50 millions de dollars pour 2014, contre plus de 35 millions de dollars en 2013. Pour assurer son développement, il s’est donc d’abord orienté vers l’international et souhaite désormais trouver de nouveaux relais de croissance.

Le rapprochement avec WPP correspond à cette stratégie. Il précise ainsi à CBNews : « sur le digital, la publicité ou les relations presse, qui ne sont pas nos cœurs de métier, nous allons pouvoir compter sur des réseaux hyper-compétents. En ce qui concerne les études et la recherche, le développement de contenus sera un élément clé ». Lorsqu’on regarde l’exemple de Publicis consultants, l’orientation de son activité sur le numérique a appuyé la croissance des dernières années, en somme : une technique payante.

Laisser un commentaire