2012, le duel de l’économie : les conditions de travail

Aujourd’hui, dans le cadre de notre série faisant le point sur les propositions des candidats à l’élection présidentielle de 2012, nous allons nous intéresser particulièrement aux conditions de travail.

François Hollande

Le candidat du Parti Socialiste veut mettre en en place un dispositif de notation pour les entreprises de 500 salariés et plus. Il servira à certifier la gestion de leurs ressources humaines par des critères de qualité de l’emploi et des conditions de travail.

L’égalité des carrières professionnelles et des salaires entre hommes et femmes sera défendue par une loi qui sanctionnera les entreprises ne respectant pas cette règle.

François Bayrou

François Bayrou veut créer un droit effectif à la formation qui sera matérialisé par l’ouverture d’un compte formation continue personnel. Le droit du travail sera simplifié pour revoir certaines dispositions devenues inapplicables. Le CDD sera strictement réservé aux cas prévus par la loi.

Le CDI deviendra la règle et sera fondé sur une consolidation des droits, permettra de connaître le montant des indemnités dues et diminuera le recours aux prud’hommes.

Eva Joly

La candidate d’Europe Ecologie Les Verts veut lancer un plan d’action contre la souffrance qui renforcera la démocratie du travail et les institutions représentatives du personnel. Elle veut créer un service public national de la santé au travail qui réparera intégralement les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Les dommages économiques, sociaux et environnementaux des sous-traitants seront imputés aux maisons mère et aux entreprises donneuses d’ordre.

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon veut mettre un quota maximal d’intérimaires et de CDD égal à 5% des effectifs dans les grandes entreprises et à 10% dans les PME.

Le Code du travail sera retravaillé pour abolir la précarité et garantir l’égalité hommes-femmes. Le CDI devra redevenir le contrat de travail dominant, le CDD restera une exception.

Pour faire respecter les droits sociaux du travail, les effectifs de l’inspection du travail seront doublés.

Jacques Cheminade

Pour M. Cheminade, il faut doubler le nombre d’inspecteurs du travail et les associer à la politique économique et sociale poursuivie.

Nathalie Arthaud

Nathalie Arthaud veut reprendre le principe marxiste « De chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins » dans le cadre de la perspective d’une société communiste et l’abolition du salariat.

Laisser un commentaire