USA : le business des publicités du Superbowl

C’est l’équivalent des Oscars pour les publicitaires américains. Les pubs diffusées lors du Superbowl (finale du championnat de football américain) sont exceptionnelles à plus d’un titre. En raison de leur prix tout d’abord (3,5 millions de dollars les 30 secondes), mais aussi parce que ce sont exclusivement des publicités originales qui lancent généralement les nouvelles stratégies marketing des grands groupes.

Est-il rentable pour une société d’investir 3,5 millions de dollars (2,7 millions d’euros) pour une publicité de trente secondes… qui de surcroît va être noyée au milieu d’un déluge commerciale de près de quatre heures ? C’est l’éternelle question posée aux publicitaires américains.

Yes, répondent-ils en choeur ! Car ce n’est pas tant la visibilité fugace de leur publicité que les annonceurs privilégient, mais le sceau “Superbowl Ads” (publicité du Superbowl) qui va ensuite coller à leur spot tout au long de sa diffusion.

Et il faut dire que les publicitaires américains se creusent la tête (et se tirent la bourre entre eux) pour imaginer les publicités les plus originales. Bien sûr les ficelles sont souvent un peu grosses et l’humour facile est globalement privilégié… mais des pépites émergent chaque année et valent une publicité à la publicité. Et ça, ça n’a pas de prix.

Car à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux, les Superbowl Ads sont devenues des phénomènes viraux et on peut juger la réussite d’une campagne au nombre de vues sur Youtube ou au partage sur Facebook. La publicité phare du dernier Superbowl, (un spot depuis diffusé en France où on voyait un enfant déguisé en Dirth Vador jouant avec une Volkswagen) a généré un buzz sans précédent… à tel point que la marque allemande a préparé une suite… qui sera diffusée lors du prochain Superbowl, le 5 janvier prochain.

Laisser un commentaire